La terrifiante Maison du Mage – Partie 1

Ah l’urbex ! On n’en a pas encore parlé sur ce blog mais c’est une des passions qui nous animent et que l’on essaie de pratiquer à chaque fois que l’on voyage quelque part.

Parfois on découvre des lieux magnifiques et presque intacts, parfois de grands ensembles abandonnés donnant des impressions de ville fantôme.

Mais ce jour-là, par un après-midi d’automne, nous sommes partis en direction d’une maison teintée de mystère au beau milieu d’un village de Lorraine tout aussi intriguant.

Sur la route une amie nous raconte ce qu’elle en sait « Dans les années 60 un homme y habitait et se faisait appelé le mage. Sa femme était la Grande Prêtresse et une nuit il est sorti de chez lui en disant que ses enfants avaient été enlevé par les 72 supérieurs. »

Elle nous explique qu’une enquête de police avait alors été ouverte, donnant lieu à plusieurs découvertes dont

  • Des souterrains partout en dessous du village
  • Une immense fresque dans le couloir de la maison représentant Shiva, Kali ainsi qu’un Christ à trois têtes
  • Un autel dressé dans la cave

Rapidement, notre amie nous fait part du fait que malgré toutes les recherches, les enfants ne furent jamais retrouvés et la police se demanda même s’ils avaient réellement existé.

C’est plongé dans l’atmosphère de cette histoire que nous arrivons alors au petit village dont l’entrée se fait en passant des fortifications.

Sarah nous interpelle alors sur la présence d’un autre lieu se trouvant dans ce village qu’elle a déjà visité et qui est bien différent d’une maison. En effet, nous traversons un petit tunnel piéton et nous nous retrouvons dans un lieu digne d’un film, composé d’un théâtre de verdure, de plateformes de pierres et d’un mur entier surmonté de sculptures improbables. Au sol un pavé semble indiquer le nom de cet endroit : Eden.

« Eden »
« Eden – vue globale »
« Eden » – vue détaillée

Comme vous pouvez le voir, le mur sculpté constitue un ensemble de symboles ésotériques et de dessins extrêmement fouillis, n’ayant au premier abord aucun rapport entre eux.

Nous restons intrigués et dubitatifs devant ce lieu, nous y prenons quelques photos dans une atmosphère légère et nous nous dirigeons ensuite vers la fameuse Maison, à l’autre bout du village…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *